top of page

Accompagner la grossesse par le Shiatsu

Le shiatsu pendant la grossesse, c’est possible ? Oui ! C’est même conseillé!


Pendant la grossesse, tout un tas de changements se font (du fait des hormones !), pouvant parfois engendrer certains maux comme les nausées, les douleurs en bas du dos, etc. Le shiatsu peut aider la femme enceinte à se connecter à son corps, à mieux le comprendre et le ressentir. Il peut également soulager les changements cités ci-dessus, ou tout simplement surmonter la fatigue que peut engendrer cette période.

La séance de Shiatsu sera différente selon le stade de la grossesse et évidemment le vécu de la future maman, mais toujours avec des pressions douces et délicates.


Lors du premier trimestre :

L’énergie de la mère va se modifier, le fœtus va recevoir l’essence des Reins de la Mère, son ki (ou énergie) ainsi que l’énergie Sang, afin qu’il puisse se développer au mieux. L’énergie va donc se concentrer particulièrement dans l’utérus. Le praticien devra lui disperser le trop plein d’énergie Yang.

Lors de cette première étape, la maman peut exprimer beaucoup de fatigue. Le shiatsu accompagnera donc la future maman à fluidifier l’énergie afin d’éviter les blocages énergétiques et ainsi d’avoir de l’énergie pour elle et son futur bébé. La séance aidera également à mieux appréhender les changements hormonaux et diminuer les maux de la grossesse, notamment les nausées.


Lors du deuxième trimestre :

Le premier trimestre passé, des modifications apparaissent : le ventre commence à s’arrondir, on ressent des petites bulles, la fatigue est moins présente, l’énergie Yang du bébé est en train de se développer. Même si chaque grossesse est différente, on dit que c’est le moins difficile.

Cependant, il se peut que l’on commence à voir des douleurs en bas du dos. Le shiatsu servira donc à tendre les muscles et réduire les douleurs. On peut prendre le temps durant la séance de travailler sa respiration et de visualiser l’intérieur de son ventre.

Si besoin, la séance se fera en latéral ou sur un ballon, afin que la maman soit le plus confortablement installée.

En dehors des séances, il est important de garder une activité physique adapter à la grossesse.



Lors du troisième trimestre :

La dernière ligne droite ! Le ventre est bien arrondi, bébé bouge ! Il peut y avoir des douleurs ligamentaires et des contractions.


La séance sera donc axée sur la diminution des douleurs mais aussi sur la préparation au travail lors de l’accouchement.


Bien qu’à chaque stade de la grossesse, le papa puisse venir pendant la séance de shiatsu. Il est important qu’au dernier trimestre, il puisse avoir la possibilité de venir participer à une séance. Il pourra apprendre certains points importants qu’il pourra utiliser lors de l’accouchement et ainsi être acteur auprès de la maman.





L’accompagnement d’une grossesse par le Shiatsu sert à recentrer la future maman sur ses besoins, ceci dans le but de mieux s’écouter et ressentir ses besoins.



Attention, les bienfaits du Shiatsu ne remplacent en aucun cas le suivi médical lors de la grossesse. Si vous avez un doute sur votre état de santé : n’hésitez pas à demander conseil ou prenez rendez-vous auprès d’un professionnel de santé adapté.


Comments


bottom of page